Pourquoi souscrire une cyber-assurance pour vous et votre famille ?

Afin de faire face aux attaques des cybercriminels, les entreprises se sont dotées de cyber-assurances pour protéger leur système informatique et leurs données personnelles. Depuis peu, des assurances couvrent les particuliers face aux dangers croissants liés à l’usage d’Internet : cyberharcèlement, usurpation d’identité, litige avec un e-commerçant ou sur une plateforme collaborative, escroquerie… Voyons les domaines couverts et les solutions fournies par l’Assurance Internet d’AvoCotés.

Les dangers d’Internet en chiffres

Internet a révolutionné notre manière de communiquer, de faire partager notre vie aux autres sur les réseaux sociaux, d’acheter, de vendre, de louer des objets ou des services, de voyager, etc… Loin d’être naïfs, les français ont bien conscience des risques qu’ils prennent en surfant quotidiennement sur Internet : 60 % se sentent vulnérables face aux cyber-risques1. Et pour 82 % d’entre eux, les risques sur Internet sont aussi forts que dans la vie courante2.

Infographie du pourcentage des internautes ayant déjà subi une agression en ligne

Leurs craintes semblent justifiées au vu des chiffres récents :

1 Source : www.pwc.fr/le-marche-de-la-cyber-assurance-la-revolution-commence-maintenant.htm
2 Source : www.axa.fr
3 Source : www.e-enfance.org
4 Source : INC septembre 2017
5 Source : www.lefigaro.fr 13/10/2015

Alors, quels sont les principaux risques liés à l’usage d’Internet ? Quelles sont les solutions apportées par AvoCotés Assurance Internet pour vous protéger contre les conséquences des risques cybernétiques ?

Pourquoi ma famille a-t-elle besoin d’une cyber-protection ?

1. Protection en cas d’atteinte à l’e-réputation et le cyber-harcèlement

Il est difficilement imaginable aujourd’hui de se passer des réseaux sociaux (Facebook, Snapchat, YouTube, Instagram, Twitter, etc.), messageries, forums, blogs ou sites web tant il est devenu naturel de les utiliser pour communiquer. Mais votre réputation peut y être volontairement discréditée par des diffamations, injures ou la divulgation de votre vie privée. Pire, une personne malveillante peut vous prendre comme cible et vous harceler moralement au moyen d’écrits, photos ou vidéos destinés à vous nuire.

Garanties offertes par la cyber-assurance AvoCotés :
En cas d’atteinte à votre e-réputation ou de cyber-harcèlement, l’assureur partenaire d’Avocotés, Juridica (filiale du groupe Axa), mandate une société spécialisée dans l’e-réputation. Celle-ci interviendra auprès de l’auteur des faits, mais aussi de l’hébergeur des sites concernés (dans le monde entier) pour exiger la suppression immédiate des contenus litigieux. La suppression totale n’étant pas toujours possible, la société procédera à l’enfouissement des pages incriminées en les faisant reculer loin des premières pages des moteurs de recherche. De nouveaux contenus positifs à propos de vous seront créés à partir de faits réels pour être bien référencés et apparaître en tête des recherches. La victime bénéficie aussi d’un soutien psychologique par téléphone, pour bénéficier d’une écoute professionnelle en toute confidentialité.

2. L’usurpation d’identité sur Internet : comment l’éviter ?

L’usurpation d’identité consiste à chercher à obtenir vos données personnelles pour les utiliser à des fins frauduleuses : nom, adresse postale, e-mail, n° de carte d’identité, n° de Sécurité Sociale, n° de passeport, n° de permis de conduire, n° de plaque d’immatriculation, RIB, etc. Vos identifiants (login et mots de passe) peuvent aussi être piratés pour accéder aux sites où vous avez un compte, et même votre adresse IP peut être hackée.

A l’aide de vos données personnelles, l’usurpateur peut faire des paiements, accéder à vos comptes bancaires pour les pirater et vous voler de l’argent, contracter un crédit à votre place, faire une demande de prestation sociale, utiliser votre n° de plaque d’immatriculation et commettre des infractions graves, etc.

L’usurpation d’identité numérique est le plus souvent commise par la technique du phishing (ou hameçonnage) : l’usurpateur se fait passer pour une entreprise ou une administration publique (votre banque, votre fournisseur d’accès à internet, la Caisse d’Allocations Familiales, l’Assurance Maladie, le centre des impôts…). Le pirate vous envoie un e-mail dans lequel il prétexte avoir besoin de vos données personnelles.

Plus rare, l’usurpation d’identité sur Internet peut aussi avoir pour but de nuire à votre réputation. L’usurpateur crée un faux profil ou un faux blog à votre nom et votre photo. En se faisant passer pour vous, il va faire en sorte de vous discréditer en vous prêtant des propos déplacés ou par des photomontages compromettants.

Garanties offertes par la cyber-assurance AvoCotés :
Si vous êtes victime d’usurpation d’identité, vous devez d’abord porter plainte auprès d’un commissariat. Un juriste expert de Juridica va entreprendre toutes les démarches pour régler le problème (les éventuels frais d’expertise amiable et de constat d’huissier sont pris en charge jusqu’à 800 euros TTC). Par exemple, si des crédits à la consommation ont été souscrits en votre nom, le juriste interviendra auprès des établissements financiers pour obtenir leur annulation et le remboursement des sommes prélevées sur votre compte. Si malgré les démarches entreprises, le problème ne se règle pas, vous bénéficiez d’une indemnisation du préjudice financier que vous avez subi jusqu’à 3 000 € (par an et par litige).

3. Les litiges avec un e-commerçant

En achetant un bien (un lit, un appareil électroménager, etc) sur un site marchand, une mauvaise surprise peut vous attendre à la livraison : le produit arrive incomplet, endommagé, défectueux ou n’a jamais été livré. Les choses se compliquent quand l’e-commerçant invoque la responsabilité du transporteur et vous reproche d’avoir accepté la livraison d’un colis endommagé. Autres cas litigieux : le produit ne correspond pas à la référence que vous aviez commandée ou le produit vous est livré après l’expiration du délai de livraison indiqué.

Pour résoudre ces litiges assez courants, les gros sites marchands disposent d’un service client efficace. Mais ce n’est pas le cas des e-commerçant de plus petite taille, auprès desquels vous faites des achats sur des places de marché par exemple, parfois sans même vous rendre compte.

Sur les places de marché, certains e-commerçants rechignent aussi à appliquer le droit de rétractation de 14 jours quand le produit a été ouvert et monté, ou bien appliquent abusivement des frais.

Les litiges consécutifs à l’achat d’un service auprès d’un e-commerçant sont également fréquents : vous avez acheté un voyage organisé sur le site d’un tour-operator et vous constatez sur place que les prestations ne correspondent pas à ce qui était annoncé… Autre exemple, vous commandez un billet d’avion sur Internet et au dernier moment, votre vol est annulé ou n’existe pas…

Garanties offertes par la cyber-assurance AvoCotés :
En cas de litige suite à un achat de bien (neuf d’une valeur entre 70 et 5 000 euros) auprès d’un e-commerçant, un juriste de Juridica entreprend des démarches amiables pour obtenir le remboursement du bien commandé ou la réexpédition d’un produit de remplacement. En cas de litige lié à la livraison (non conforme, en retard ou non livré), si les démarches n’aboutissent pas, votre achat vous est remboursé à concurrence de 3 000 euros (par an et par litige).
Si un service acheté auprès d’un e-commerçant a été mal exécuté ou non-exécuté, un juriste de Juridica cherche d’abord à trouver une solution amiable pour obtenir une indemnisation ou le remboursement de votre achat par le site marchand. Si aucun arrangement n’est trouvé, vos frais de justice pour attaquer l’e-commerçant sont pris en charge selon un barème jusqu’à 10 000 € (les intérêts en jeu doivent être supérieurs à 450 €).

4. Litige sur une plateforme de mise en relation de particuliers.

Les plateformes de mises en relation de particuliers connaissent un succès phénoménal ces dernières années : vente ou achat de biens (Leboncoin), co-voiturage (BlaBlaCar), location de voiture (Drivy, Ouicar, etc.), location de vacances (AirBnb, Abritel, etc.), location de matériel (Allovoisins, e-loue, Sharinplace, etc.), jobbing (Easyjobber, Frizbiz, Supermano, etc.), déménagement (JeMoove, MyDéménageur, Déméclic, etc.), etc.

Or, les plateformes collaboratives peuvent réserver de mauvaises surprises à leurs utilisateurs. Si l’inscription y est simple et les tarifs très attractifs, les déconvenues peuvent s’avérer nombreuses à l’arrivée, que vous soyez propriétaire ou vendeur, locataire ou acheteur : produit non livré, annulation de dernière minute, voiture de location tombant en panne, location saisonnière non conforme au descriptif, caution non restituée, travaux mal exécutés, cartons de déménagement perdus…

Garanties offertes par la cyber-assurance AvoCotés :
En cas de litige, Juridica nomme un juriste expert pour défendre votre dossier. Celui-ci cherche dans un premier temps une solution à l’amiable avec la personne avec laquelle vous êtes en conflit. Les frais d’expertise amiable et de constat d’huissier sont pris en charge à concurrence de 800 € TTC. Si aucune solution amiable n’a été trouvée et que vous devez porter votre affaire devant les tribunaux, vos frais de justice sont couverts selon un barème jusqu’à 10 000 euros.

5. Les escroqueries sur Internet

Sur Internet, les cas d’escroqueries pour vous soutirer de l’argent sont souvent d’une redoutable efficacité, jouant soit sur l’émotion, soit sur la crédulité, soit les deux : un ami vous envoie un e-mail expliquant qu’il est bloqué à l’étranger où il s’est fait voler son argent et vous demande de lui faire un virement sur son compte… Après plusieurs semaines de chat sur les réseaux sociaux, vous êtes sous le charme d’une personne qui habite à l’étranger et vous demande de financer son billet d’avion pour venir vous rencontrer… Sans oublier les faux e-mails pour une collecte de fonds d’une association caritative, les fausses annonces de voiture à vendre ou de maison de vacances à louer ayant comme seule finalité de vous plumer.

Garanties offertes par la cyber-assurance AvoCotés :
Si vous êtes victime d’une escroquerie sur Internet, vous devez d’abord porter plainte auprès de la police. Lorsque l’escroc est démasqué (ou le réseau démantelé), Juridica met à votre disposition un juriste expert pour vous accompagner dans vos démarches. Vous pouvez choisir l’avocat chargé de plaider votre innocence devant la justice et faire condamner l’auteur de l’escroquerie à vous rembourser ; les honoraires d’avocat sont pris en charge selon un barème jusqu’à 10 000 euros.

Important : comme toutes les assurances de protection contre les dangers d’Internet, AvoCotés Assurance Internet couvre uniquement les litiges survenus après la prise d’effet du contrat. Si vous souhaitez être protégé et pouvoir surfer l’esprit tranquille, n’attendez pas pour vous assurer, sinon il sera trop tard pour réagir en cas de problème.

Vous voulez en savoir plus sur tous les avantages de la garantie AvoCotés Assurance Internet ? Appelez nos conseillers, ils répondront à vos questions.

JE DÉCOUVRE L'OFFRE ASSURANCE INTERNET