Assurance Dépannage d’urgence
  • Slider 1
vos recours pour les arnaques serruriers
Clef volée, égarée, bloquée ou cassée dans la serrure... Pire encore, effraction ou cambriolage, au moment de rentrer chez vous, vous voilà bloqué devant la porte ! Vous allez devoir trouver en urgence un serrurier pour vous dépanner. Quelles recommandations pour éviter de se faire arnaquer ? Quels recours en cas de litige avec un serrurier ?

Se retrouver coincé à l’extérieur de chez soi à cause d’un problème de serrure n’est jamais une situation agréable. D’une part, on n’a vraiment pas envie de faire le pied de grue devant sa porte pendant des heures. D’autre part, on se sent vite démuni, ne sachant pas à qui s’adresser dans l’urgence. Le réflexe le plus courant est alors d’appeler le premier numéro de dépanneur trouvé à la va-vite. Avec le risque de tomber sur un arnaqueur qui par exemple peut vous facturer jusqu’à 6 000 €* le remplacement de votre serrure ! Un prix faramineux quand on sait que le coût moyen d’intervention en journée se situe entre 100 et 500 euros** selon le type de serrure.

*Source : www.economie.gouv.fr/dgccrf/pratiques-des-professionnels-depannage-a-domicile
**Source : www.prix-pose.com/changement-serrure/




Les précautions pour éviter les arnaques serrurier


Avant le dépannage serrure

. Prenez un peu de temps pour réfléchir à qui vous allez vous adresser. L’idéal est de vous constituer à l’avance une liste de professionnels sérieux (serrurerie mais aussi plomberie ou électricité). Demandez à vos voisins s’ils ont une entreprise fiable à vous recommander, des professionnels reconnus ou appréciés. A défaut, consultez les évaluations et avis sur Internet des serruriers à proximité de chez vous.
. Méfiez-vous des prospectus publicitaires déposés dans votre boîte aux lettres. S’ils ont l’air sérieux en apparence (couleur bleu blanc rouge, logos officiels), ils émanent souvent d’entreprises peu recommandables proposant plusieurs services de dépannage (plomberie, électricité, serrurerie, etc) à des tarifs ruineux.
. Choisissez de préférence un artisan serrurier ayant pignon sur rue. S’il fait partie d’un réseau agréé par un fabricant réputé (comme Point Fort Fichet ou Vachette), c’est un gage supplémentaire de sérieux.
. Exigez de l’entreprise qu’elle vous communique le taux horaire de main d’œuvre, les frais de déplacement, le prix des différentes prestations forfaitaires, le coût supplémentaire en cas de jours fériés, le caractère gratuit ou payant du devis qu’elle devra vous remettre en arrivant. Ces informations doivent vous être transmises sur papier, par e-mail, par sms. Elles doivent également figurer clairement sur le site Internet de l’entreprise, s’il en existe un.

Pendant le service de dépannage

. Un devis doit impérativement vous être remis par l’artisan avant qu’il ne démarre sa réparation (à partir d’un montant d’intervention de 150 €). Ce devis doit préciser :
- La date du devis ;
- Le nom du client et son adresse ;
- Le nom et l’adresse de l’entreprise exécutant le dépannage ;
- Le montant des frais de déplacement ;
- Le détail des prestations à fournir et des pièces à changer ; en fonction des types de serrures, il faut parfois procéder à un changement de serrure ou à la reproduction de clés
- Le montant total (HT et TTC) du devis, précisant si le devis est gratuit ou payant ;
- La durée de validité de l’offre.

Si le devis vous paraît abusif, vous avez tout à fait le droit de refuser le dépannage. Mais une fois signé, il vaut contrat.

. Suivez le déroulement du dépannage. Si la porte est simplement fermée de l’intérieur, porte claquée mais non verrouillée, le serrurier essaiera généralement la fameuse technique de déblocage en glissant une radiographie dans la fente : en poussant le pêne, la porte doit s’ouvrir sans dommage, ce qui vous évite de devoir changer la serrure.

Après le dépannage serrurier

. A partir d’un montant TTC de 25 €, le serrurier professionnel doit obligatoirement vous remettre une facture à la fin de la réparation. Cette facture doit correspondre au montant du devis.
. Ne laissez pas l’artisan repartir avec les pièces endommagées qu’il a remplacées ; gardez-les pour preuve en cas de litige.

Les cas où un recours est possible


Renforcée par l’arrêté du 24 janvier 2017, une réglementation encadre les pratiques commerciales de nombreux secteurs du bâtiment (serrurerie, plomberie, électricité, vitrerie, maçonnerie, etc). Elle a pour but de protéger les consommateurs des abus régulièrement constatés.

Absence de devis

Aucun devis ne vous a été remis par l’artisan et la facture est salée ? Vous pouvez lui opposer que la fourniture d’un devis est obligatoire selon l’arrêté du 24 janvier 2017. Il permet d’estimer à l’avance la nature des travaux à réaliser et le coût exact de la prestation.
-> Vous êtes en droit de demander une réduction de la facture si elle vous semble excessive.

Travaux mal exécutés

L’artisan serrurier n’a pas fait correctement son travail ou l’a bâclé ? Par exemple, il avait réparé votre verrou mais celui-ci se bloque à nouveau.
-> Le professionnel est dans l’obligation de revenir gratuitement solutionner le problème.

Facture non conforme au devis

Le devis du dépanneur s’élève à 200 €, mais il vous présente une facture de 450 € à la fin de sa réparation.
Par exemple, l’artisan a pris l’initiative, sans vous en informer, de poser en plus une serrure trois points qui ne figure pas sur le devis. Il aurait dû vous présenter un devis complémentaire pour justifier le coût supplémentaire de cette pièce.
-> Contestez la facture en mettant en avant que des prestations non demandées ont été exécutées.

Autre cas de figure : le professionnel a surfacturé le coût d’une pièce à changer (par exemple le barillet).
-> Invoquez le fait que le coût de la pièce à remplacer doit correspondre à celui indiqué sur le devis.

BON A SAVOIR : un devis complémentaire doit obligatoirement être fourni en cas de travaux supplémentaires.

Lorsque un serrurier réalise pendant son intervention que des travaux supplémentaires sont nécessaires, il doit obligatoirement vous présenter un devis complémentaire pour acceptation.

Démarchage à domicile

Le professionnel qui intervient chez vous a une obligation de dépannage. En revanche, s’il en profite pour vous vendre d’autres pièces (par exemple la pose de verrous supplémentaires ou le blindage de votre porte), il est soumis à la réglementation du démarchage à domicile régie par le Code de la consommation. N’acceptez pas immédiatement sa proposition, prenez d’abord le temps de réfléchir. Après acceptation, vous disposez d’un délai de 14 jours pour vous rétracter à compter de la conclusion du contrat (s’il s’agit d’une prestation de service) ou à compter de la réception (s’il s’agit d’un bien). Vous n’avez pas à régler la prestation avant un délai de 7 jours.

L’abus de faiblesse

Un serrurier sollicité par un de vos parents âgé, malheureusement en situation de vulnérabilité, l’a convaincu d’accepter un devis de dépannage très excessif. Dans le cas où un artisan abuse de la faiblesse, de l’ignorance, d’un état de soumission psychologique ou du handicap d’un client, il pourra être poursuivi pour abus de faiblesse sur personne vulnérable. Cet abus est puni de 3 ans d’emprisonnement et de 375 000 euros d’amende.

 Quels recours pour résoudre votre litige avec un serrurier


La résolution à l’amiable

Résoudre un litige à l’amiable avec un artisan est souvent la solution la plus simple et la plus rapide. Vous devez lui adresser une Lettre de Mise en Demeure en recommandé avec A/R : ce courrier justifie le motif (parmi ceux listés plus haut) pour lequel vous contestez le montant de sa facture.

Télécharger une Lettre de Mise en Demeure pour contestation de facture 

La saisine de la justice

En l’absence de réponse du serrurier sous 15 jours, il vous reste comme dernière solution de saisir le Tribunal d’Instance pour tenter d’obtenir gain de cause. Le professionnel incriminé sera convoqué devant la justice et le juge rendra sa décision. Toutefois, sachez que ce type de démarche auprès de la justice peut s’avérer long et couteux.

L’assurance Protection Juridique

Les litiges sont très fréquents dans la vie quotidienne, que ce soit avec un artisan, une banque, une administration, un fournisseur d’énergie, etc. Connaître ses droits n’est déjà pas évident, se défendre seul est encore plus difficile. Avec le contrat AvoCotés Protection Juridique, un juriste expert prend en main votre dossier à chaque fois que vous rencontrez un litige et vous aide à trouver une solution à l’amiable. Si vous devez porter votre affaire en justice vos frais d’avocat et de procédure sont couverts jusqu’à 10 000 euros, dans les limites fixées par le contrat.

N’attendez pas d’être en situation de conflit pour vous assurer : seuls les litiges survenant après la souscription du contrat seront couverts. Assurez-vous sans tarder !

Pour vous faciliter la vie et vous éviter d’être victime d’une arnaque avec un serrurier, il existe une autre solution à la fois économique et efficace : l’assurance Dépannage d’Urgence. Ce type d’assurance vous permet d’être dépanné rapidement en cas d’urgence à domicile : pour tout problème de serrurerie mais également fuite d’eau ou de gaz, panne d’électricité ou de chauffage, vitre brisée.

Avec le contrat AvoCotés Dépannage d’Urgence, vous bénéficiez, pour quelques euros par mois seulement, de nombreuses garanties :
. Vous êtes rapidement dépanné, 7J/7, 24H/24 ;
. Vous profitez d’un réseau de 2 850 artisans de confiance agréés par Europ Assistance ;
. Vous profitez d’une prise en charge de votre dépannage jusqu’à 1 000 euros TTC selon la formule choisie, incluant frais de déplacement, pièces et main d’œuvre. Ce montant s’avère suffisant dans la plupart des cas grâce aux tarifs négociés par Europ Assistance avec ses artisans agréés.
. Vous bénéficiez jusqu’à deux interventions par an, sans aucune franchise à payer.

N’hésitez pas à appeler gratuitement et sans obligation d’achat nos conseillers pour en savoir plus sur nos contrats AvoCotés Protection Juridique et AvoCotés Dépannage d’Urgence.

Autres articles qui pourraient vous intéresser

Découvrez nos autres offres

AvoCotés est une marque d’ADLP Assurances. Les informations que vous nous communiquez sont traitées par ADLP Assurances, responsable de traitement et titulaire de la marque AvoCotés, principalement aux fins de traitement de votre demande, d'études marketing et statistiques dans le but de vous fournir les offres les plus adaptées et pour recevoir ses meilleures offres par téléphone et/ou par courrier postal (sauf opposition de votre part) et/ou par courrier électronique (si vous l’avez expressément accepté). Pour ne pas être démarché téléphoniquement, vous avez la possibilité de vous inscrire sur la liste d’opposition au démarchage téléphonique Bloctel pour ne pas être démarché par téléphone par des professionnels avec lesquels vous n’avez pas de contrat en cours. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement des données vous concernant, ainsi qu’un droit à la limitation et un droit d’opposition à leur traitement ou à leur cession à des tiers que vous pouvez exercer en Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . Pour en savoir plus sur notre Politique de Données Personnelles et Cookies, cliquez ici.

Le contrat d’assistance Dépannage d’Urgence (n° MZ5, MZ6, MZ7, LB7, MZ8, MX8) est un contrat collectif souscrit par ADLP Assurances, SAS au capital de 4 751 972 €, immatriculée au RCS de Bobigny sous le numéro 799 342 118, dont le siège social est sis 3 rue Henri Rol Tanguy 93100 Montreuil, immatriculée en tant que courtier à l’ORIAS sous le n°14001699 (www.orias.fr), auprès de la société d’assurances Europ Assistance, SA au capital de 35 402 786 €, immatriculée au RCS de Nanterre sous le n° 451 366 405, dont le siège social est sis 1 Promenade de la Bonnette 92230 Gennevilliers. Entreprises régies par le Code des Assurances et soumises au contrôle de l’ACPR, Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution, 4 Place de Budapest - CS 92459 - 75436 Paris Cedex 09. Garantie financière et assurance responsabilité civile professionnelle conformes aux articles L.512-6 et L.512-7 du Code des Assurances.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour bénéficier de services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. Pour en savoir plus et/ou paramétrer vos cookies, cliquez ici