Assurance Indemnités Blessures
  • Slider 1
Accident de ski et snowboard : frais et remboursement
Chaque année, on compte en France entre 130.000 et 150.000 accidents sur les pistes de ski*. Secours, rapatriement, hospitalisation, pertes financières liées aux jours de vacances perdus, convalescence : un accident de ski ou de snowboard peut vous coûter très cher. Quelles sont les dépenses engendrées ? Quelles assurances pour les couvrir ?

* Source : www.futura-sciences.com






Chute à ski ou en snowboard : les blessures les plus fréquentes


Pour la saison 2016/2017, on dénombre 131.409 blessés sur les pistes. 87 % sont des skieurs alpins et 12 % des snowboarders (surfeurs).

La blessure la plus courante est l’entorse ou les lésions au genou (28 %), suivie des lésions à l’épaule (15 %), des lésions au bassin ou au thorax (12 %) et de la fracture du poignet (7%). Le traumatisme crânien ne représente que 2,8 % des accidents et peut être souvent évité grâce au port d’un casque.

Source : association des Médecins de montagne, saison 2016/2017.

Accident de ski ou de surf : quels sont les frais engendrés ?


Les frais de recherche et de rapatriement d’un skieur

Si votre accident se produit au beau milieu des pistes, l’acheminement en traineau vers le poste de secours coûte entre 300 et 750 €. Auquel il faut ajouter environ 300 € pour vous transporter en ambulance jusqu’à l’hôpital le plus proche.

Si la zone où vous attendez d’être secouru est difficile d’accès, la seule solution sera un rapatriement par hélicoptère. Le recours à un hélicoptère et à son équipage fera exploser la note : il vous sera facturé jusqu’à 50 euros par minute, soit 1.500 euros pour une demi-heure !

Source : www.lesfurets.com


BON A SAVOIR : qui est responsable des secours en montagne ? 

Sur le domaine skiable, les communes sont responsables des secours. Elles font généralement appel à des sociétés privées qui facturent aux accidentés le coût du rapatriement. Les tarifs sont libres.

Hors du domaine skiable, l’Etat est par principe responsable des secours et le rapatriement est gratuit. Ce sont des gendarmes de haute montagne, la Sécurité civile ou des sapeurs-pompiers spécialisés dans les milieux dangereux qui viendront vous secourir. Seule l’intervention d’un médecin reste à votre charge.


L’hospitalisation après une chute à ski

Vous glissez sur une plaque de verglas : après une chute spectaculaire, vous finissez votre glissade en percutant un sapin... Le verdict des secouristes tombe : vous avez une fracture ouverte au bras droit. Cette blessure va engendrer des frais médicaux (radio, examens, médicaments) mais également une opération suivie d’une hospitalisation.

Le matériel cassé ou perdu par un skieur

Vous entrez en collision avec un skieur que vous n’avez pas vu arriver et l’un de vos skis se casse en deux... Vous chutez en surfant et votre snowboard se détache, il finit sa course dans un ravin... Vous allez devoir rembourser au loueur le matériel cassé ou perdu.

Les pertes liées aux jours de vacances perdus lors d’un séjour de ski

Dévaler au bout de deux jours de ski une piste noire réputée difficile n’était sans doute pas une bonne idée... Vous ratez un virage et après une série de roulés-boulés vous heurtez violemment un rocher. Résultat : vous vous êtes facturé une jambe et allez devoir écourter vos vacances. Vous pouvez dire à adieu à l’argent déjà dépensé en cours de ski, forfait et location d’appartement alors que vous n’en avez profité que deux jours...

Le rapatriement à domicile après un accident de ski

Plâtré suite à une mauvaise chute, vous êtes dans l’incapacité de conduire votre voiture pour votre voyage retour. Et aucun passager n’est apte à vous remplacer. Vous allez devoir organiser votre rapatriement à vos frais.

La convalescence suite à une chute à ski

Vous êtes contraint de rester immobilisé chez vous plusieurs semaines avec une jambe dans le plâtre... Votre convalescence risque d’engendrer d’importantes dépenses : frais de rééducation, de chiropracteur ou de massage pas intégralement pris en charge par la Sécurité Sociale et la mutuelle santé, mais aussi aide-ménagère, livraison de courses à domicile, taxi pour vos déplacements, accompagnement de vos enfants à l’école, perte de salaire liée à un arrêt de travail, etc... On en a pas forcément conscience tant qu’on ne l’a pas vécu, mais le coût d’une convalescence peut vite chiffrer.

Accident de ski : quelles assurances existent ?


90 % des accidents sont provoqués par des skieurs ou des surfeurs qui chutent seuls sur les pistes*. Si vous êtes seul en cause dans votre accident, il est important d’avoir souscrit une assurance spécifique pour être couvert en cas de blessure.

Si la personne responsable de votre accident est un autre skieur, la garantie Responsabilité Civile de son contrat Multirisques Habitation prendra alors en charge les coûts liés à votre accident : vos dommages physiques et matériels.


Lire également « Accident de ski : qui est responsable ? »

*Source : Dossier familial

Accident ski remboursement encart


L’assurance responsabilité civile

Dans votre assurance Multirisques Habitation, il existe peut-être une garantie « matériel de loisir » optionnelle. Il peut être intéressant d’y souscrire puisqu’en cas de skis cassés ou volés, vous êtes couvert à 100 %.

La sécurité sociale et la mutuelle santé

Soins, médicaments, plâtrage, opération, hospitalisation : la sécurité sociale et votre mutuelle santé prennent en charge tout ou partie de vos frais médicaux. Il peut toutefois y avoir un « reste à charge » important à régler suivant les mutuelles.

L’assurance neige ou assurance ski

L’assurance neige ou assurance ski, c’est l’assurance qu’on vous propose généralement au moment d’acheter votre forfait de remontées mécaniques (pour quelques euros par jour). Elle couvre les recherches en montagne, les frais de rapatriement par hélicoptère, l’hospitalisation, l’opération chirurgicale, les jours de forfait non utilisés. Dans certains cas, elle peut prendre en charge le remboursement de la location du matériel de ski et de l’appartement dans lequel vous séjournez.

Les cartes bancaires standard ou haut de gamme


Les contrats d’assistance de la carte bancaire Mastercard standard ainsi que les contrats d’assistance de certaines cartes bancaires Visa standard couvrent les frais de recherche et de secours d’un skieur accidenté. Toutefois, l’accident doit s’être produit sur le domaine skiable et non en hors piste. Mais il faut savoir que le plafond d’indemnisation n’est pas très élevé : par exemple environ 5 000 € pour la Mastercard.

Les cartes bancaires haut de gamme (Visa Premier, Visa Infinite, Gold Mastercard, Platine Mastercard, etc) offrent des garanties bien plus étendues. En effet, elles incluent une garantie « neige et montagne » qui couvre :
- le remboursement des forfaits ;
- le remboursement des cours de ski ;
- les frais de recherche et de secours ;
- le matériel cassé ;
- le remboursement de la location d’appartement ;
- le rapatriement à domicile ;
- les billets de transports non utilisés.

Les plafonds d’indemnisation peuvent varier d’une carte à l’autre : vérifiez votre contrat.

Important : vous devez avoir payé chacune de ces prestations avec votre carte bancaire pour être pris en charge.

L’assurance blessures

Nous l’avons vu, les frais liés à une convalescence suite à un accident de ski représentent des dépenses imprévues souvent élevées. Pour anticiper les coûts consécutifs à un accident de ski ou aux autres blessures de la vie courante, il est utile de souscrire pour toute la famille une assurance blessures.

Avec la garantie AvoCotés Indemnités Blessures, vous recevez un capital forfaitaire jusqu’à 12 000 € selon la gravité de la blessure et la formule choisie. Vous bénéficiez également de services d’assistance à domicile destinés à soulager votre convalescence : aide-ménagère, livraison de repas, garde de votre animal domestique, etc.

Besoin de précisions sur l’assurance AvoCotés Indemnités Blessures ? Appelez gratuitement nos conseillers, ils répondront à toutes vos questions ou demandez à faire rappeler.


Lire également

Autres articles qui pourraient vous intéresser

Découvrez nos autres offres

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour bénéficier de services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. Pour en savoir plus et/ou paramétrer vos cookies, cliquez ici