Assurance Protection juridique
  • Slider 1
éviter les arnaques pendant les soldes sur vos achat en magasin
Vous attendez avec impatience les soldes d’été ou d’hiver pour vous offrir sans vous ruiner le sublime vêtement ou le bel objet de déco qui vous fait craquer. Attention ! Certaines grandes enseignes ou boutiques utilisent des ruses pour vous faire dépenser bien plus que vous ne devriez. 7 arnaques à éviter pendant la période des soldes.



Arnaque n°1 : Le gonflement du prix de référence


C’est sans doute la duperie la plus courante en matière de promotions erronées : augmenter artificiellement le prix de référence de l’article pour vous faire croire que vous profitez d’une réduction plus élevée qu’elle ne l’est en réalité. Cette pratique est surtout répandue pour les achats coûteux : produits high-tech comme les ordinateurs portables, l’électroménager, mobilier, prêt à porter de luxe.

Comment déjouer l’arnaque : quoi de plus agréable qu’un repérage (en boutique ou sur internet) avant les soldes, sans affronter la foule, pour faire une pré-sélection et relever les prix affichés.

Arnaque n°2 : La tromperie sur la marchandise


C’est une entourloupe assez répandue : elle consiste à vous proposer d’anciennes collections ou des articles de moins bonne qualité fabriqués uniquement pour être écoulés pendant les soldes. C’est totalement illégal puisque le vendeur est autorisé à solder uniquement des produits déjà en rayon moins d’un mois avant le début des soldes.

Comment déjouer l’arnaque : encore une fois, faites un repérage à l’avance pour être certain (e) de profiter des rabais sur la dernière collection ou sur les modèles les plus récents.

Arnaque n°3 : Le mélange d’articles soldés et non soldés


Qui n’est jamais entré dans une boutique pour dénicher une véritable affaire et repartir au final avec un article de la nouvelle collection payé au prix fort ! Les articles soldés et non soldés doivent être clairement présentés séparément. Dans le cas contraire, il s’agit d’une pratique commerciale déloyale.

Comment déjouer l’arnaque : référez-vous à l’étiquette qui doit obligatoirement comporter au moins deux informations pour les articles soldés : le prix non soldé et le prix soldé. Le pourcentage de réduction peut également être affiché.

Arnaque n°4 : L’étiquette absente ou non conforme


C’est un piège grossier qui pourtant marche toujours. Un portant ou un bac indique « Tout à 30 € » mais aucun article n’est étiqueté... Impossible de savoir si vous réalisez vraiment une bonne affaire.

Comment déjouer l’arnaque : pas d’étiquette, pas d’achat !

Arnaque n°5 : La publicité mensongère


Vous avez reçu un e-mail commercial ou une newsletter vantant des réductions phénoménales (jusqu’à – 70 % !)... Vous avez remarqué des affiches publicitaires ou la devanture d’un magasin annonçant des rabais géants proposés par votre marque préférée... Si dans la réalité les réductions sont très inférieures à celles annoncées ou ne portent que sur quelques accessoires de la marque, il peut s’agir d’une publicité mensongère pour attirer le client.

Comment déjouer l’arnaque : n’achetez pas compulsivement et prenez le temps de vérifier si vous réalisez vraiment une bonne affaire, sinon vous risquez d’être fortement déçu(e) après coup.

Arnaque n°6 : L’erreur dans le calcul du prix soldé


C’est plus courant qu’on ne le croit. Un article affiche sur son étiquette un prix initial de 128 € et un pourcentage de réduction de 40 %... Et pourtant le prix soldé est affiché à 83,80 €, alors qu’il devrait être à 76,80 €. Une erreur involontaire bien sûr !

Comment déjouer l’arnaque : affichez à l’écran la calculette de votre smartphone et faites vous-même le calcul. Alors, prix soldé exact ou prix largement arrondi au-dessus ?

Arnaque n°7 : Les articles en solde ni repris ni échangés alors qu’ils comportent un défaut


Pendant les soldes, les magasins affichent généralement un panneau « ni repris ni échangé » pour la marchandise soldée. C’est effectivement le cas lorsque vous vous trompez de taille ou lorsque l’article ne vous plaît plus : le vendeur n’a aucune obligation de reprendre ou échanger votre article. En revanche, si vous constatez un vice caché, comme un défaut dans le produit, la loi oblige le commerçant à procéder à une reprise ou un échange.

Comment déjouer l’arnaque : faites simplement valoir qu’un article présentant un défaut peut être repris ou échangé, même en période de solde, comme le précise le Code de commerce. Assurez-vous au préalable du délai de rétractation autorisé.

Arnaques pendant les soldes : quelles sont les solutions pour vous défendre ?


En cas d’arnaque, vous pouvez en informer la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation
et de la répression des fraudes) mais celle-ci ne traite pas les cas de litiges individuels et ne pourra pas vous défendre. En revanche, une enquête pourra être menée et le commerçant éventuellement sanctionné.

Résoudre votre litige à l’amiable

La solution la plus simple est évidemment de tenter de résoudre vous-même à l’amiable votre différend avec le commerçant. Il est alors fortement recommandé de lui adresser une lettre recommandée proposant une résolution à l’amiable du litige. Ce courrier pourra vous être utile si vous intentez une action en justice (voir plus loin).

Porter plainte auprès d’une association de défense des consommateurs

Il existe en France une quinzaine d’associations de consommateurs agréées et habilitées à défendre les intérêts des particuliers. Pour connaître l’association la plus proche de chez vous, consultez le site de l’Institut national de la consommation.

Faire appel à la médiation

La médiation vise à trouver un accord entre un consommateur et un professionnel (commerçant, artisan, bailleur, etc) en vue de résoudre à l’amiable le litige les opposant. Pour trouver un médiateur compétent pour votre litige, consultez la plateforme européenne de Règlement en ligne des litiges (-> ).

S’appuyer sur la conciliation

Cette démarche consiste à faire appel à un conciliateur de justice : celui-ci analyse le point de vue des deux parties et leur propose un compromis acceptable. Pour trouver un conciliateur, consultez le site des conciliateurs de France.

Recourir à la voie judiciaire

Si toutes ces démarches ont échoué, vous pouvez alors saisir la justice :
. La saisine simplifiée, appelée « déclaration au greffe », est adaptée aux litiges dont les montants sont inférieurs à 4 000 euros.
. L’assignation consiste à attaquer en justice la partie adverse auprès du Tribunal d’Instance dans le cas où votre litige porte sur une somme entre 4 000 et 10 000 euros.

Etre accompagné par une assurance Protection Juridique est très utile.


Les arnaques à l’achat dans les commerces physiques sont monnaie courante, notamment au moment des soldes. Tout le monde veut réaliser les meilleures affaires à prix cassé en peu de temps. La demande est alors supérieure à l’offre, ce qui favorise de nombreux abus.

Négociation amiable, choix de la médiation ou de la conciliation, décision d’aller en justice... Le Protection juridique est là pour vous accompagner dans ces choix difficiles. Votre dossier est pris en main par un juriste expert qui se chargera de vous aider à défendre vos intérêts et à vous faire obtenir gain de cause.

Avec le contrat AvoCotés Protection Juridique, vous êtes assisté(e) dans vos litiges avec les commerçants, mais aussi dans une multitude de domaines où les litiges sont fréquents : administration, banque, voisinage, fournisseur d’énergie, voyagiste, location de vacances, etc.

Pour être bien protégé, ne tardez pas à souscrire car seuls les litiges survenant après la prise d’effet du contrat sont couverts.

N’hésitez pas à contacter nos conseillers pour en savoir plus sur notre garantie AvoCotés Protection Juridique.

Lire également

> "Arnaques sur Internet, comment les déjouer ?"

> "Achats de Noël sur internet : la Protection Juridique pour résoudre vos litiges."

Autres articles qui pourraient vous intéresser

Découvrez nos autres offres

AvoCotés est une marque d’ADLP Assurances. Les informations que vous nous communiquez sont traitées par ADLP Assurances, responsable de traitement et titulaire de la marque AvoCotés, principalement aux fins de traitement de votre demande, d'études marketing et statistiques dans le but de vous fournir les offres les plus adaptées et pour recevoir ses meilleures offres par téléphone et/ou par courrier postal (sauf opposition de votre part) et/ou par courrier électronique (si vous l’avez expressément accepté). Pour ne pas être démarché téléphoniquement, vous avez la possibilité de vous inscrire sur la liste d’opposition au démarchage téléphonique Bloctel pour ne pas être démarché par téléphone par des professionnels avec lesquels vous n’avez pas de contrat en cours. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement des données vous concernant, ainsi qu’un droit à la limitation et un droit d’opposition à leur traitement ou à leur cession à des tiers que vous pouvez exercer en Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . Pour en savoir plus sur notre Politique de Données Personnelles et Cookies, cliquez ici.

Les contrats AvoCotés Protection Juridique n° M0 015 902 sont des contrats d’assurance souscrits par ADLP Assurances, SAS au capital de 4 751 972 €, immatriculée au RCS de Bobigny sous le numéro 799 342 118, dont le siège social est sis 3 rue Henri Rol Tanguy 93100 Montreuil, immatriculée en tant que courtier à l’ORIAS sous le n°14001699 (www.orias.fr), auprès de CFDP ASSURANCES ,SA au capital de 1.600.000 €, ayant son siège social 62 rue Bonnel 69003 Lyon, immatriculée au RCS de LYON sous le numéro 958 506 156. Entreprises régies par le Code des Assurances et soumises au contrôle de l’ACPR, Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution, 4 Place de Budapest - CS 92459 - 75436 Paris Cedex 09. Garantie financière et assurance responsabilité civile professionnelle conformes aux articles L.512-6 et L.512-7 du Code des Assurances.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour bénéficier de services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. Pour en savoir plus et/ou paramétrer vos cookies, cliquez ici