Assurance Indemnités Blessures
  • Slider 1
Comme chaque année, vous avez tout prévu pour que vos fêtes de Noël et du jour de l’an soient parfaitement réussies : sapin décoré, mets d’exception, cadeaux pour votre proches... Mais vous ignorez probablement que les fêtes sont particulièrement propices aux accidents domestiques. Suivez nos conseils prévention pour que vos festivités ne tournent pas au drame.



Selon une étude menée en 2019 par l’association Attitude Prévention* sur les accidents domestiques, 74 % des parents admettent qu’il leur est déjà arrivé d’avoir un comportement à risque pendant les fêtes de fin d’année. Passage en revue des accidents les plus fréquents et recommandations pour les éviter.

* Etude Attitude Prévention réalisée en ligne par OpinionWay du 25 septembre au 10 octobre 2019.

Sapin, décorations de Noël, bougies : attention au risque d’incendie !


La décoration du sapin, l’accrochage de guirlandes électriques ou encore l’installation de bougies sur les meubles et cheminées font partie des rituels de Noël. Quelques précautions s’imposent pour éviter les risques d’incendies, d’intoxication et de blessures par brûlure:
. Sapin : placez-le loin de toute source de chaleur, que ce soit votre cheminée ou vos radiateurs. Stabilisez bien sa base pour éviter tout déséquilibre et ne pas risquer qu’il s’abatte sur quelqu’un. Proscrivez les décorations inflammables telles que le givrage, le flocage ou la fausse neige en bombe.
. Guirlandes électriques : choisissez des guirlandes lumineuses ayant la norme NF. Préférez les LED qui ont le double avantage de moins chauffer et de moins consommer. Ne laissez pas vos guirlandes allumées pendant de longues heures et encore moins pendant toute la nuit.
. Bougies : disposez-les sur un support stable, loin de portée des enfants (tout comme les allumettes ou les briquets) et du sapin. Eteignez-les quand vous quittez la pièce. Pour sécuriser la maison, vérifiez la bonne installation du détecteur de fumée (obligatoire dans tout logement).

 Ouverture des huîtres : gare aux entailles !


Plein de bonne volonté, vous vous proposez de participer à l’ouverture des huîtres, même si vous êtes un parfait novice en la matière. Coquille coupante, mauvais couteau, main qui dérape, inexpérience... Chaque année, l’ouverture des huîtres est la cause de 2.000 accidents* : simple coupure, belle entaille ou même section d’un nerf ou d’un tendon, la blessure peut parfois être grave.

Quelques gestes simples pour sécuriser l’ouverture de l’huître :
Tout d’abord, équipez-vous d’un vrai couteau à huître (lame courte, effilée et très pointue, avec une bonne prise en main). Entourez la main qui va tenir l’huître avec un torchon ou mettez un gant de protection. Deux techniques d’ouverture sont recommandées :
. Ouvrez l’huître en enfonçant votre lame au niveau du 2/3 de la longueur de l’huitre en partant du talon, sectionnez son nerf puis faites pivoter votre couteau pour soulever la coquille. Inconvénient : trouver un point d’entrée dans l’huître peut s’avérer difficile, avec le risque de déraper et de se blesser.
. Enfoncez votre couteau dans le talon de l’huître, plus facile à pénétrer car la coquille est bombée à cet endroit, puis faire levier pour soulever la coquille.

*Source : www.mma.fr, article du 10/12/2018

Champagne : ne faites pas sauter le bouchon !


Certes le bruit du bouchon de champagne expulsé est synonyme de fête, mais ce geste souvent imprécis est la cause de nombreux accidents graves à l’œil (risque de diminution des capacités visuelles, cécité). Pour éviter le pire, inclinez votre bouteille à 45°, faites tourner lentement le bouchon et au moment où la pression l’expulse du goulot, conservez le bouchon en main. Effet moins spectaculaire mais protection garantie !

Préparation des repas : attention aux brûlures !


Les brûlures sont les accidents domestiques les plus courants en cuisine. Pendant que vous êtes aux fourneaux pour régaler vos invités, plaques de cuisson et four n’ont souvent même pas le temps de refroidir. Eloignez les enfants des sources de chaleur propices aux brûlures : en clair, les enfants, interdiction d’entrer dans la cuisine !

Cadeaux aux enfants : choisissez bien vos jouets !


Les enfants en bas âge sont particulièrement exposés aux accidents domestiques pouvant être causés par des jouets :
. Choisissez des jouets portant le marquage CE, gage de respect de normes précises de sécurité.
. Tenez compte des avertissements sur les emballages des jouets. Respectez bien la tranche d’âge indiquée (les jouets comportant de petits éléments ou fonctionnant avec des piles « bouton » sont à proscrire pour les enfants de moins de 3 ans car ils peuvent les avaler).
. Au moment du déballage, ne laissez ni rubans (risque d’étranglement), ni papiers cadeau (risque d’étouffement en cas d’ingestion), ni billes de polystyrène (risque d’étouffement) à portée des enfants en bas âge.

Lire également
« Jouets pour Noël : optez pour des jouets conformes aux normes de sécurité ».

Personnes âgées : prévenez les mauvaises chutes !


Noël est souvent l’occasion privilégiée pour réunir toute la famille : enfants, parents, grands-parents, grands-oncles, grands-tantes, etc... Faites attention aux risques de chute de vos séniors, particulièrement vulnérables à cause de leur grand âge. Dégagez les feuilles mortes, la neige et le verglas de votre trottoir et du chemin menant à votre porte d’entrée si vous habitez une maison. Assurez-vous également que jouets et emballages ne traînent pas par terre chez vous, et que vos sols ne sont pas glissants.

Lire également
« Verglas, pluie... comment prévenir les chutes ? ».

Pétards et feux d’artifice : une tradition dangereusement explosive !


Pétards lancés par les enfants, feux d’artifice tirés le jour de l’an, ces traditions restent populaires, particulièrement dans l’est et le nord de la France. Mais les accidents de la main et les brûlures peuvent être graves, voire très graves (main ou doigts arrachés, brûlure profonde) en cas d’explosion. Quelques conseils à suivre :
. Achetez des articles fiables portant le marquage CE et accompagnés d’un mode d’emploi en français. Suivez bien les instructions données.
. Positionnez vos feux d’artifice loin de tout objet inflammable et de toute habitation. Prévoyez un seau d’eau à proximité.
. Ne laissez en aucun cas vos enfants s’approcher de feux d’artifice.
. Si un feu d’artifice ne se déclenche pas, n’essayez pas de le rallumer. Attendez patiemment 20 minutes sans vous en approcher puis trempez-le dans un seau d’eau.

Les accidents de la vie courante n’arrivent pas qu’au moment des fêtes de fin d’année, ils se produisent tous les jours et n’importe où : en premier lieu à la maison, mais aussi dans la rue, pendant les loisirs, en vacances, etc. Chaque année, ils sont la cause de 5 millions d’admissions aux urgences* pour soigner tout type de blessures : brûlures, fractures, coupures profondes, mais aussi pour les plus graves amputations et traumatismes crâniens.

En cas d’accident de la vie courante, fort heureusement, vos frais médicaux seront pris en charge par la Sécurité sociale et complétés par votre mutuelle Santé. Néanmoins, une convalescence entraîne généralement des frais imprévus qui risquent de vous faire passer dans le rouge : aide-ménagère, livraison de courses, fauteuil ou vêtements mieux adaptés à votre plâtre, livres, DVD ou jeux vidéos pour vous divertir, etc.

Souscrire une assurance blessure pour vous couvrir ou couvrir toute votre famille est une précaution qui peut s’avérer très utile. Avec le contrat AvoCotés Indemnités Blessures, un capital forfaitaire jusqu’à 12.000 € vous est versé pour faire face à vos dépenses imprévues. Son montant dépend de la gravité de la blessure et du niveau de garantie choisi. Pour faciliter votre convalescence, des services d’assistance personnalisée à la maison sont mis en place en fonction de vos besoins : aide-ménagère, livraison de courses, soutien pédagogique pour vos enfants, gardiennage de votre animal de compagnie, etc.

Des questions concernant notre contrat AvoCotés Indemnités Blessures ? Appelez gratuitement nos conseillers, ils répondront à toutes vos questions, ou bien demandez à être rappelé.

Lire également
« Accidents de la vie courante : couvrir les frais liés à la convalescence ».
« Accidents de la vie courante : votre assurance santé couvre-t-elle tout ? ».


* Source : www.economie.gouv.fr/dgccrf/Securite/Accident-de-la-vie-courrante/Quelques-chiffres

Autres articles qui pourraient vous intéresser

Découvrez nos autres offres

AvoCotés est une marque d’ADLP Assurances. Les informations que vous nous communiquez sont traitées par ADLP Assurances, responsable de traitement et titulaire de la marque AvoCotés, principalement aux fins de traitement de votre demande, d'études marketing et statistiques dans le but de vous fournir les offres les plus adaptées et pour recevoir ses meilleures offres par téléphone et/ou par courrier postal (sauf opposition de votre part) et/ou par courrier électronique (si vous l’avez expressément accepté). Pour ne pas être démarché téléphoniquement, vous avez la possibilité de vous inscrire sur la liste d’opposition au démarchage téléphonique Bloctel pour ne pas être démarché par téléphone par des professionnels avec lesquels vous n’avez pas de contrat en cours. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement des données vous concernant, ainsi qu’un droit à la limitation et un droit d’opposition à leur traitement ou à leur cession à des tiers que vous pouvez exercer en Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . Pour en savoir plus sur notre Politique de Données Personnelles et Cookies, cliquez ici.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour bénéficier de services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. Pour en savoir plus et/ou paramétrer vos cookies, cliquez ici